Covid-19 : les pays d’Afrique manquent-ils de vaccins à cause des brevets ?

En Afrique, seule 2% de la population est vaccinée contre le Covid-19. Selon certains internautes, c’est parce qu’on refuse de leur donner les brevets des vaccins. Depuis plusieurs semaines, l’Afrique du Sud a notamment demandé la levée de ces brevets pour pouvoir produire elle même les vaccins. Ceux qui défendent les brevets estiment que ce n’est pas nécessaire, et que des moyens existent pour les contourner, comme les licences d’office. "C’est un mécanisme pour limiter les droits des brevetés afin de permettre de répondre à un intérêt de santé publique", explique Matthieu Dhenne, avocat spécialisé en propriété intellectuelle. Manque de moyens dans le domaine de la santé Limiter les brevets sur les vaccins pourrait permettre de réduire leurs coûts en temps de crise sanitaire. Mais aucun des vaccins n’est proposé sous ce type de licence. Les brevets sont détenus par des laboratoires pharmaceutiques. Mais le brevet n’est pas l'obstacle qui permet dans l’immédiat la distribution des vaccins en Afrique. Il faudrait d’abord mettre en place un système de production efficace, explique le professeur Bartholomew Dicky Akanmori, conseiller régional pour les vaccins de l’OMS Afrique. "Ça prendrait beaucoup de temps, ce n’est pas immédiat, il faut trouver les finances, trouver la main d’œuvre, l’entraîner, et construire l’usine", estime l’expert.