Covid-19 : des patients gardent des séquelles plusieurs mois après leur guérison

Ancien sportif de haut niveau, Gilles Brévan, 53 ans, avait l'habitude de marcher des kilomètres autour de chez lui. Depuis qu'il a contracté le Covid-19, la moindre promenade est éprouvante pour lui. Ce quinquagénaire fait partie des premières victimes du coronavirus. Hospitalisé en mars dernier, il n'est toujours pas remis, presque un an après. Cet été, il était resté marqué par ses deux semaines passées en réanimation. Il suivait alors des séances de rééducation par le sport. Des symptômes persistants Cet automne, il pensait pouvoir reprendre le travail. "Au début, j'étais plein d'énergie, j'étais content. Et en fait, au fur et à mesure que la semaine s'écoulait, je ne tenais pas une semaine complète. Physiquement, ce n'était pas possible", déplore le cadre de l'Assurance maladie. À cette fatigue s'ajoutent des symptômes neurologiques. "Deux, trois fois sur la route, il faut que je me rappelle où je vais [...]. Il faut que je rentre avant la nuit, parce que la nuit, je perds la spatialisation, je ne sais plus où je suis sur la route", ajoute Gilles Brévan. Pour comprendre quelles sont les séquelles fréquentes des patients ayant contracté le Covid-19, des médecins suivent une cohorte de malades hospitalisés. Selon l'étude réalisée par French Covid, sur 1 137 patients ayant été hospitalisés, six mois après, 60% d'entre eux ont toujours au moins un symptôme, et 24% au moins trois symptômes. Parmi eux, on trouve la fatigue, l'essoufflement ou encore les douleurs musculaires.