Covid-19 : un "passeport vaccinal" qui fait débat

Le gouvernement a présenté un projet de loi qui permettrait de "subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transport ou à certains lieux à la présentation de ce passeport test dépistage négatif ou certificat de vaccination". Cela serait par exemple valable pour les restaurants ou les cinémas. L’opposition dénonce le texte Face à ce texte, l’opposition craint "la mise en place d’un passeport sanitaire". Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national, dénonce "une mesure d’essence totalitaire", tandis que le député de La France insoumise de Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière, parle "de restriction des libertés publiques". Selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, cela ne serait pas en vigueur avant la fin de la crise, et le vaccin ne sera pas non plus obligatoire.