Covid-19 : «Le pass vaccinal n'est pas notre projet de société», certifie Gabriel Attal

·1 min de lecture

Alors que le sénateur Les Républicains, Philippe Bas, propose un mécanisme d'extinction automatique du pass vaccinal , le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal assure dans "Europe Matin" que "le pass vaccinal n'est pas le projet de société" du gouvernement. "Il y a aujourd'hui un dispositif limité dans le temps, qui doit s'éteindre en juillet prochain, évidemment si on peut arrêter le pass avant, on le fera", a-t-il assuré mardi au micro de Sonia Mabrouk sur Europe 1.

23.000 patients dans les hôpitaux aujourd'hui

Le dispositif proposé par Philippe Bas est le suivant : le pass vaccinal ne pourrait être imposé que lorsque le nombre d'hospitalisations liées au Covid-19  serait supérieur à 10.000 patients au niveau national, le pass vaccinal disparaîtrait automatiquement en deçà de ce seuil. Les hôpitaux comptent aujourd'hui près de 23.000 patients malades du Covid, selon les chiffres des autorités sanitaires.

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles