Covid-19 : un partenariat pour la fabrication de vaccins africains lancé

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
La pandémie du Covid-19 a permis de réaliser qu'il était urgent de créer des structures de recherche et de fabrication de vaccins en Afrique. Le PAVM est une première réponse.
La pandémie du Covid-19 a permis de réaliser qu'il était urgent de créer des structures de recherche et de fabrication de vaccins en Afrique. Le PAVM est une première réponse.

L'Union africaine (UA) a annoncé mardi soir le lancement d'un « partenariat pour la fabrication de vaccins africains » (PAVM) avec pour objectif de créer cinq pôles de recherche et de fabrication de vaccins sur le continent. Ce projet a été scellé par la signature d'accords avec la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), la banque panafricaine Afreximbank (Africa Export-Import Bank) et l'Africa Finance Corporation, une institution financière panafricaine. Pour rappel, la Cepi copilote déjà le programme Covax avec l'Alliance du vaccin (Gavi) et l'OMS. Ces cinq pôles de recherche et de fabrication de vaccins seront développés dans les « dix à quinze prochaines années », dans chacune des cinq grandes régions du continent (Afrique du Nord, Afrique occidentale, Afrique centrale, Afrique australe, Afrique de l'Est), a détaillé John Nkengasong, le directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies en Afrique (Africa CDC), qui dépend de l'UA. L'objectif est de fabriquer localement, d'ici 20 ans, 60 % des vaccins utilisés sur le continent, contre 1 % actuellement.

À LIRE AUSSITrois leçons que l'Afrique peut tirer de la pandémie de Covid-19

Un vrai défi

« Nous avons conscience qu'il s'agit d'un vrai défi », a souligné M. Nkengasong, en clôture de deux jours de sommet virtuel sur ce thème. Mais « si l'Afrique ne prévoit pas aujourd'hui de répondre à ses besoins en matière de sécurité vaccinale, alors nous nous préparons [...] Lire la suite