Covid-19 : la parosmie, le symptôme qui donne une odeur de poubelles aux aliments

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Young woman on kitchen during quarantine. Hold plasti foot tray opened with bed smell. Unfresh food. Woman feel sick because of bed smell. Stand in front of opened fridge (Vlad Dmytrenko via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Certaines personnes positives au coronavirus sont touchées par l’anosmie et l’agueusie, la perte de l’odorat et du goût. Ces symptômes peuvent ensuite laisser place à la parosmie, tout aussi désagréable si ce n’est plus.

Maux de tête, maux de gorge, fatigue et courbatures sont les symptômes les plus courants du Covid-19. D’autres signes peuvent se manifester, comme des sueurs nocturnes, une diarrhée, des éruptions cutanées, une décoloration des doigts ou des orteils et des yeux rouges ou irrités, en cas d’infection au variant Omicron. L’anosmie et l’agueusie, soit la perte de l’odorat et du goût, sont d’autres symptômes possibles… qui peuvent se transformer en parosmie, comme le racontent des patients dans une vidéo de Brut (en anglais).

Des neurones défaillants

La parosmie se caractérise par un dérèglement de l’odorat. "Lorsque le virus attaque les cellules de l'odorat, cela détruit des neurones et provoque l'anosmie. Heureusement, d'autres neurones les remplacent mais se reconnectent mal, explique Federica Genovese qui travaille à l’institut américain Monell Chemical Senses Center. Du coup, pour certains patients, une pêche peut sentir... le basilic, dans le meilleur des cas. Car cela peut vite dégénérer et les odeurs peuvent vraiment être désagréables."

Les aliments chauds, dégageant plus de molécules que les froids, amplifient ce phénomène. Les personnes concernées peuvent ainsi sentir une odeur de poubelles ou d’excréments au contact de la nourriture cuite. "On pense que la parosmie provient du fait que moins de récepteurs olfactifs fonctionnent, ce qui conduit à ne pouvoir capter que certains des composants d'un mélange d'odeurs", précise un professeur d'olfactologie de l'Université d'East Anglia, au Royaume-Uni, à Slate.

Les neurones ayant une durée de vie limitée, les nouveaux neurones se reconnectent comme il faut et la parosmie finit par disparaître. Mais chez certains patients, le symptôme peut durer de 6 mois à 1 an.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Covid, grippe, rhume, comment les différencier ? Il y a un élément différenciant majeur"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles