Covid-19 : la pandémie a déjà fait plus de 140.000 orphelins aux États-Unis

·2 min de lecture

Environ 1 enfant américain sur 500 a perdu un parent à cause du coronavirus ou la saturation des systèmes de santé que la pandémie a engendrée.

Les orphelins créés par le Covid-19 sont une pandémie globale dans l’ombre”, regrette la chercheuse aux Centres de prévention et de lutte contre les maladies américains (CDC) Susan Hillis en les résultats de son étude sur les conséquences de la crise sanitaire sur l’orphelinat aux États-Unis. En collaboration avec l’Imperial College de Londres, et les universités de Harvard (États-Unis), Oxford (Royaume-Uni) et Cape Town (Afrique du Sud), les CDC ont estimé le nombre d’enfants américains ayant perdu un parent ou un tuteur (grand-parent en charge totale ou partielle de l’enfant) depuis le 1er avril 2020 au 30 juin 2021. Leur étude, publiée le 7 octobre 2021 dans le journal , met en évidence que ces décès concernent plus de 140.000 enfants (1 enfant sur 500 dans le pays), notamment ceux appartenant à des minorités ethniques. Des résultats qui viennent confirmer les révélations catastrophiques d’une étude précédente sur l’orphelinat dans le monde à cause de la pandémie, publiée en juillet 2021 dans , selon laquelle au moins un million et demi d’enfants dans le monde seraient dans cette situation à cause du coronavirus.

La majorité de ces enfants ont perdu leur responsable légal

Pour la plupart de ces enfants américains (plus de 120.000), le décès dans la famille concerne une figure parentale principale, c’est-à-dire un parent ou un grand-parent en charge de l’enfant. Laissant une partie de ces enfants à la dérive, car environ 23 % des enfants américains vivent dans des foyers monoparentaux, selon les auteurs. Une situation potentiellement catastrophique, car la perte d’un parent ou d’un tuteur est associée à des problèmes psychologiques, une éducation plus courte, une moindre estime de soi, abus de drogues, et à des comportements violents ou suicidaires. “S’occuper de la perte que ces enfants ont subie — et continuent de subir — doit être une de nos priorités et doit être intégré dans tous les aspects de la réponse à l’urgence sanitaire, aujourd’hui et après la pandé[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles