Covid-19 : les pêcheurs français évaluent leur baisse de chiffre d'affaires entre 30% à 40% en 2020

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

"On vient d'avoir quelques chiffres sur les chiffres d'affaires des navires et c'est un peu la catastrophe". Jean-Luc Hall, directeur général du Comité national des pêches s'inquiète pour l'avenir du secteur. Interrogé par l'AFP mardi 26 janvier, il détaille : "On a des chiffres d'affaires qui sont en nette diminution, de l'ordre de -30% à -40%" en 2020 par rapport à l'année précédente en raison des difficultés économiques provoquées par le Covid-19 et d'une diminution des captures.

"Il y a probablement beaucoup de causes. La cause Covid, évidemment, les restaurants sont fermés, donc il n'y a pas les mêmes débouchés. On a eu aussi des fermetures de marchés à l'international", rappelle le tout nouveau directeur général du comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM).

Egalement en cause, "un phénomène de raréfaction de la ressource, d'après les échos que nous avons sur la Manche-Est, mer du Nord", ajoute Jean-Luc Hall. Selon lui, les pêcheurs néerlandais sont notamment pointés du doigt, en particulier par les marins des Hauts-de-France qui leur reprochent d'utiliser des filets au maillage plus fin.

Pour établir cette projection, le comité national des pêches se fonde essentiellement sur les chiffres d'une organisation de producteurs, la coopérative maritime étaploise, qui compte une flottille de 44 navires. "C'est une organisation qui a parmi ses adhérents différents types de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi