Covid-19. Les Pékinois devront rester à distance des véhicules olympiques, même en cas d’accident

·1 min de lecture

Les autorités de Pékin ont appelé les habitants à éviter tout contact avec les participants des Jeux d’hiver, censés se dérouler en “circuit fermé” pour éviter la propagation en Chine du variant Omicron.

Alors que les Jeux olympiques d’hiver doivent commencer en Chine le 4 février, le pays cherche à maintenir sa politique zéro Covid menacée par le très contagieux variant Omicron.

Le South China Morning Post rapporte ainsi que les autorités de la ville de Pékin, qui accueille l’événement, “ont recommandé aux habitants d’éviter tout contact avec des véhicules olympiques et de ne même pas tenter de venir en aide aux victimes d’un accident de la route”.

À lire aussi: Virus. “La Chine doit se préparer à renoncer à la stratégie zéro Covid”

Les locaux “impliqués dans un accident avec l’un des véhicules transportant athlètes, entraîneurs et organisateurs ne devraient pas demander au conducteur et aux passagers de sortir, mais attendre l’arrivée de ‘professionnels’”, précise le journal de Hong Kong.

Une “bulle”

Il s’agit ainsi de maintenir les Jeux sous une “bulle”, “en circuit fermé”, selon les termes officiels. L’apparition de cas de Covid-19, qui semble inévitable dans le cadre des JO, ne doit pas se propager à la population.

“La Chine a imposé des contraintes strictes pour les Jeux”, explique le South China Morning Post :

Tout le monde doit être testé quotidiennement au sein du circuit fermé ; les spectateurs venus de l’étranger sont exclus ; et ceux qui assisteront aux épreuves sont appelés à ne pas crier, ni encourager les athlètes.”

À la suite de l

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles