Covid-19 : un ordinateur peut déterminer votre risque de mourir de la maladie

Johanna Amselem
·3 min de lecture

L'intelligence artificielle serait capable de prédire qui est le plus susceptible de mourir à cause du nouveau coronavirus.

Grâce aux données des patients, l’intelligence artificielle parviendrait à évaluer avec précision si une personne mourra ou non du Covid-19. Selon une nouvelle recherche de l'Université de Copenhague (Danemark), il est possible d’évaluer à 90% le risque de mourir à cause du virus.

L'indice de masse corporelle (IMC), le sexe et l'hypertension artérielle sont parmi les facteurs les plus importants à prendre en compte. Les résultats de cette recherche pourraient être utilisés pour prédire le nombre de patients dans les hôpitaux qui auront besoin d'un respirateur et déterminer qui devrait être le premier à se faire vacciner. Cette étude a été réalisée par des chercheurs du département d'informatique de l'Université de Copenhague.

Évaluer le besoin d'un respirateur

Ces résultats révèlent que l'intelligence artificielle peut, avec jusqu'à 90% de certitude, déterminer si une personne non infectée mourra ou non à cause du virus. Une fois admis à l'hôpital, l'ordinateur peut prédire avec une précision de 80% si la personne aura besoin d'un respirateur. "Nous avons commencé à travailler sur les modèles pour aider les hôpitaux, car lors de la première vague, ils craignaient de ne pas avoir assez de respirateurs pour les patients en soins intensifs. Nos nouvelles découvertes pourraient également être utilisées pour identifier soigneusement qui a besoin d'un vaccin", explique le professeur Mads Nielsen du Département d'informatique de l'Université de Copenhague.

Les chercheurs ont alimenté un programme informatique avec des données sur la santé de 3 944 patients danois atteints par le Covid-19. Grâce à cela, l’ordinateur a été formé à reconnaître les modèles et les corrélations entre les maladies antérieures et les patients atteints par le virus. "Nos résultats démontrent, sans surprise, que l'âge et l'IMC sont les paramètres les plus décisifs pour déterminer à quel point une personne sera gravement touchée par le Covid-19. Mais la probabilité de mourir ou de se retrouver sous un respirateur est également accrue si vous êtes un homme, si vous souffrez de tension artérielle ou d'une maladie neurologique", ajoute le scientifique.

Selon l’étude, les maladies et les facteurs de santé qui ont le plus d'influence sont : l’IMC, l’âge, l’hypertension artérielle, le sexe, certaines maladies neurologiques, etc. "Pour les personnes affectées par un ou plusieurs de ces paramètres, nous avons constaté qu'il pouvait être judicieux de les faire remonter dans la file d'attente des vaccins, afin d'éviter tout risque d'hospitalisation et finissent par se retrouver sous respirateur", note le chercheur. Avant de conclure : "Nous travaillons pour atteindre un objectif selon lequel nous devrions être en mesure de prédire le besoin de respirateurs cinq jours à l'avance en donnant à l'ordinateur accès aux données de santé sur tous les cas positifs au Covid dans la région".

Ce contenu peut également vous intéresser :