Covid-19 : il n'y a "pas lieu de suspendre" la vaccination avec AstraZeneca en France

·1 min de lecture

Il n'y a "pas lieu de suspendre" les injections du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca en France, a jugé jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran, contrairement à ce que trois pays ont décidé par précaution le temps de statuer sur d'éventuels effets indésirables. "Le bénéfice apporté par la vaccination est jugé supérieur au risque à ce stade", a affirmé Olivier Véran en conférence de presse. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 11 mars

Pas plus de risque avec une injection d'AstraZeneca

Le Danemark, la Norvège et l'Islande ont pris la décision inverse en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins, mais ce risque n'est statistiquement pas plus fort chez les patients vaccinés avec AstraZeneca que chez les autres, a souligné Olivier Véran. C'est aussi ce qu'a estimé l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui a conseillé de poursuivre les injections. "Les investigations sont en cours en France et à l'étranger. L'Angleterre, qui a vacciné des millions de personnes avec le vaccin AstraZeneca, enjoint à poursuivre la campagne et n'a pas (observé) à très large échelle de surrisque d'effet indésirable grave", a expliqué Olivier Véran, qui avait auparavant demandé l'avis de l'Agence nationale du médicament (ANSM).

"Sur 5 millions d'européens (vaccinés avec AstraZeneca, ndlr), 30 personnes ont présenté des troubles de la coagulation", a-t-il poursuivi, en soulignant que cela ne constituait pas de "surrisque statistique" par r...


Lire la suite sur Europe1