Covid-19 : la Nouvelle-Zélande décrète un reconfinement de trois jours à Auckland

·2 min de lecture

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a ordonné dimanche un confinement de trois jours à Auckland après la découverte d'un nouveau foyer de contaminations au Covid-19. À compter de dimanche soir minuit, 1,7 million d'habitants seront tenus de rester chez eux.

Le Covid-19 réapparaît en Nouvelle-Zélande. Le pays a annoncé dimanche 14 février la mise en place d'un confinement à Auckland à compter de lundi et pour une durée de trois jours après la détection de trois nouveaux cas locaux de coronavirus.

La Première ministre, Jacinda Ardern, a précisé que ces restrictions (de niveau 3) imposaient aux résidents de la ville, la plus grande du pays avec 1,6 million d'habitants, de rester chez eux, hormis pour les courses de première nécessité ou les emplois jugés essentiels. Le reste du pays reste en niveau d'alerte 1, qui n'implique aucune mesure de confinement.

Premiers cas depuis le 24 janvier

Les trois transmissions locales de Covid-19 annoncées dimanche sont les premières détectées dans le pays depuis le 24 janvier. Avant cette date, aucun cas de contamination n'avait été recensé en Nouvelle-Zélande pendant plus de deux mois.

Les nouveaux cas concernent un couple et leur fille résidant à Auckland. Des tests sont en cours afin d'identifier si l'un d'eux a été infecté par un variant, a déclaré le ministre chargé de la réponse à la crise sanitaire, Chris Hipkins.

"Notre système a été enclenché", a annoncé Chris Hipkins lors d'une conférence de presse. "Nous recoupons les informations aussi vite que nous le pouvons. Et le système qui nous a si bien servi par le passé se remet en marche."

La Nouvelle-Zélande, pays de 5 millions d'habitants, doit commencer sa campagne de vaccination contre le Covid-19 le 20 février, après avoir reçu des doses du vaccin développé par Pfizer et BioNTech plus tôt que prévu.

Avec AFP et Reuters