Covid-19 : vers une nouvelle stratégie du gouvernement basée sur des confinements locaux ?

Le gouvernement a toujours martelé qu’il souhaitait éviter un reconfinement, qu’il soit national ou plus ciblé. Mais Olivier Véran, en déplacement à Nice (Alpes-Maritimes) dimanche 21 février, a évoqué des mesures locales possibles face à la propagation du virus dans le département. "Ça pourrait prendre la forme d’une accentuation du couvre-feu voire d’un confinement partiel ou total, dont nous verrons les modalités de mise en place", a abondé le ministre de la Santé. La Moselle et le Nord également concernés ? Cela serait une première dans l’Hexagone, mais le gouvernement a déjà pris des mesures similaires à Mayotte ou en Guyane. "On voit poindre de nouveaux variants et leur dissémination rapide. Essayons de limiter la circulation, on a avancé avec les vaccins, ne mettons pas le pays sous cloche. En revanche, concentrons-nous sur les zones où le virus pourrait se diffuser rapidement", estime Philippe Amouyel, professeur de Santé Publique au CHU de Lille (Nord). "Ça parait indispensable. À Nice, il y a l’éclosion du variant anglais. Une fois que le virus s’installe, il faut absolument arrêter sa courbe exponentielle pour éviter que le secteur hospitalier ne soit en surtension", a détaillé Xavier Pothet, médecin généraliste à Vanves (Hauts-de-Seine) et invité du 23h de franceinfo. Ces restrictions locales pourraient également s’appliquer en Moselle ou à Dunkerque (Nord) où la situation est également très surveillée par l’exécutif.