Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine: pourquoi l'épidémie inquiète dans le Sud-Ouest

·Chef de rubrique Science et Environnement
·1 min de lecture
Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine: pourquoi l'épidémie inquiète dans le Sud-Ouest

SCIENCE - Moins d’une semaine avant la nouvelle étape du déconfinement, la situation épidémique en France est toujours au beau fixe... ou presque. “En Nouvelle-Aquitaine, nous constatons des hausses parfois sensibles de la circulation du coronavirus”, a déclaré mercredi 2 juin le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

“Cette évolution défavorable est particulièrement marquée dans les Pyrénées-Atlantiques, où l’incidence a progressé de près de 80% sur une semaine”, et “dans une moindre mesure en Charente-Maritime, dans le Lot-et-Garonne, en Charente, dans les Landes et en Gironde”, où un variant rare est d’ailleurs sous surveillance.

La Nouvelle-Aquitaine rattrapée par l’épidémie

Quand on regarde le taux d’incidence du Covid-19 dans ces départements, on voit en effet que la courbe stagne, voire augmente ces derniers jours. Il faut pour autant rappeler que la situation n’est pas alarmante, car le taux d’incidence reste relativement faible.

La tendance est encore plus frappante quand on regarde l’évolution, en pourcentage, de ce taux d’incidence. Alors qu’il baisse en moyenne de 20 à 25% depuis une semaine sur l’ensemble de la France, la situation est plus nuancée en Nouvelle-Aquitaine.

Une hausse est notable et claire dans les Pyrénées-Atlantiques et moins marquée en Charente-Maritime. Dans les Landes et le Lot-et-Garonne, on est sur un plateau. Quant à la Charente et à la Gironde, la situation est très incertaine.

Mais pourquoi cette situation si particulière? ”“Comme nous avons été moins touchés jusqu’ici, la population jeune (moins de 50 ans) est moins immunisée. [...] Tout cela était prévis...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.