Covid-19: plus de nouveaux cas enregistrés ces 15 derniers jours que pendant les 6 premiers mois de la pandémie

Jeanne Bulant
·2 min de lecture
Un soignant s'occupe de malades du Covid-19 dans un centre de soins temporaire pour le Covid à New Delhi, le 2 mai 2021 - TAUSEEF MUSTAFA © 2019 AFP
Un soignant s'occupe de malades du Covid-19 dans un centre de soins temporaire pour le Covid à New Delhi, le 2 mai 2021 - TAUSEEF MUSTAFA © 2019 AFP

Davantage de personnes ont été testées positives au Covid-19 dans le monde au cours de ces deux dernières semaines que pendant les six premiers mois de la pandémie, a fait savoir le directeur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ce lundi lors d'une conférence de presse depuis Genève, en Suisse.

"Davantage de cas de Covid-19 ont été signalés dans le monde au cours des deux dernières semaines qu'au cours des six premiers mois de la pandémie", a déclaré le directeur de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, comme le rapporte la chaîne américaine CNN.

Le risque du variant indien

Le chef de l'OMS a ajouté que "l’Inde et le Brésil représentaient plus de la moitié des cas de la semaine dernière", même s'il précise aussi que "de nombreux autres pays dans le monde sont confrontés à une situation très fragile".

La pandémie a fait plus de 3,19 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, sur plus de 152 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l'AFP dimanche. L'université américaine Johns Hopkins, elle, recensait 153.081.313 cas de Covid-19 ce lundi.

Jeudi dernier, l'Organisation mondiale de la Santé mettait en garde l'Europe sur l'assouplissement des restrictions, estimant que "la situation en Inde (pouvait) se produire n'importe où". La crise sanitaire majeure que traverse actuellement l'Inde peut avoir son origine dans le variant dit indien du coronavirus, mais aussi dans certaines conduites, comme le non-respect des restrictions sanitaires, a avancé l'OMS.

Le variant indien, B 1.617, a été détecté dans 17 pays dont plusieurs en Europe. Il a été catégorisé comme "variant d'intérêt" et non pas "un variant préoccupant" - appellation qui indiquerait que la mutation est plus dangereuse.

Article original publié sur BFMTV.com