Covid-19 : un nouveau vaccin plus pratique arrive

Après Pfizer et Moderna, Johnson & Johnson devient, dimanche 28 février, le troisième vaccin contre le coronavirus validé aux États-Unis. L’agence américaine des médicaments vient de lui accorder une autorisation en urgence. Le vaccin n’est pas à ARN messager et emploie la même technique que celui d’AstraZeneca. Dès la première semaine de mars, au moins trois millions de doses devraient être distribuées dans le pays. Efficace et pratique Le vaccin présente différents avantages : une seule injection, une conservation au réfrigérateur et un taux d’efficacité global de 66,1%. "Quand on donne le chiffre de 66%, c’est sur l’ensemble de l’étude (…) Ensuite, quand on regarde les formes sévères, c’est 85% à partir du 28e jour et après le 49e jour, c’est 100%", détaille le professeur Philippe Amouyel, épidémiologiste et professeur en santé publique au CHU de Lille (Nord). En Europe, le vaccin Johnson & Johnson n’a pas encore été validé. Cela devrait arriver le 11 mars pour une mise sur le marché en avril. 30 millions de doses sont déjà réservées à la France.