Covid-19 : nouveau rebond de l’épidémie

En Franche-Comté, les services de réanimation sont sous pression. Après cinq semaines de baisse, le nombre de nouveaux cas confirmés en France est reparti à la hausse,jeudi 17 décembre, avec plus de 18 000 nouveaux cas confirmés. L’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne-Franche-Comté et le Grand Est sont les régions les plus touchées. À Nancy (Meurthe-et-Moselle), l’hôpital est sous pression avec "plus de 70 lits de médecine qui sont pris pour des malades Covid", indique Lionel Nace, le chef des urgences. Relâchement des comportements et météo Ce rebond épidémique est en partie dû au relâchement des comportements, notamment à cause du confinement moins strict mais aussi de la météo. "C’est un virus respiratoire, explique Jean-Francois Delfraissy, président du conseil scientifique. Il est sensible à la température, sensible à l’humidité ambiante". Alors que le virus circule déjà très largement, les deux semaines à venir risquent de ne rien arranger. Courses de Noël, déplacements et retrouvailles pourraient créer "une situation très tendue" qui pourrait se poursuivre "pendant le premier trimestre 2021", estime le Pr. Arnaud Fontanet, de l’Institut Pasteur.