Covid-19 : le Nord lutte contre une forte hausse des contaminations au variant anglais

A Gravelines (Nord), les habitants viennent se faire tester en famille, dimanche 14 février. Six classes sont fermées dans la ville à cause du variant anglais du Covid-19, qui circule largement dans le département. Un centre de dépistage a été ouvert en urgence, samedi, et a déjà testé 150 personnes. "Il y a 11% de la population qui vient de se faire tester qui sont positives, et sur ces 11%, il y a 70% de variant anglais détecté", explique Claire Genevet, infirmière libérale. C’est deux fois plus que la moyenne nationale. Dans la région de Dunkerque, les services de réanimation sont saturés et 18 patients ont dû être transférés ailleurs. Pas de reconfinement local Les élus locaux souhaitaient un reconfinement local ou une fermeture anticipée des écoles, ce qui a été refusé par la préfecture. "Des mesures moins drastiques ont été prises (…) il s’agit de renforcer le port du masque, notamment sur la plage, d’échelonner un peu plus les arrivées à l’école, et de donner une priorité au vaccin", explique la journaliste Marion David, en direct depuis Gravelines.