Covid-19: les Nord-Irlandais fatigués du confinement

·1 min de lecture

Après quatre jours de blocage au sein de la coalition nord-irlandaise et à 24 heures de l’expiration, les partis unionistes et républicains sont parvenus à un compromis sur le confinement : la plupart des restrictions sont prolongées pour une semaine. Ce sont des Nord-Irlandais désabusés qui ont accueilli la mesure.

Avec notre envoyée spéciale à Belfast, Emeline Vin

Les contaminations qui ne diminuent pas, ça l’inquiète bien sûr, mais Hugh, chauffeur de taxi, aurait espéré voir les restaurants et les bars rouvrir ce samedi. « Nos plus gros clients ce sont les gens qui sortent dîner, qui vont dans les bars. Cet été on avait du monde avec les incitations financières. Mais aujourd’hui, je pense avoir 3 clients dans la journée. Cinq fois moins qu’en temps normal. »

Les pubs et les restaurants rouvriront peut-être dans deuxsemaines, une seulement pour les cafés. Étudiante, Ilana aussi en a marre : « J’aimais vraiment hâte de sortir. Je connais un bar qui rouvre le vendredi, ils ont dit " on a attendu, attendu que le gouvernement se décide, tant pis, on rouvre ". J’ai vraiment hâte que tout rouvre, ça me manque, ça fait partie de la vie étudiante. »

La lenteur du gouvernement à prendre des mesures énerve profondément Jacquie, venue faire du shopping. « Les salons de coiffure vont rester fermés et pourtant les magasins sont ouverts ? Ça n’a aucun sens. Ils auraient dû plus prévoir, dire " si ça s’aggrave, voici ce qu’on fait, sinon, voilà ce qu’on fait ". Les mesures auraient dû être annoncées depuis le début de semaine, pas du jour au lendemain. »

À ses côtés, sa sœur Ellen aurait préféré davantage de restrictions. Dans les hôpitaux, les services réservés aux patients Covid sont déjà saturés.