Covid-19 : non, la contamination ne se fait pas sur une poignée de porte

Johanna Amselem
·2 min de lecture
Closeup of the hands of a person disinfecting a door knob.

Aux États-Unis, les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies ont dévoilé de nouvelles recommandations concernant le Covid-19.

Les recommandations concernant l’épidémie de Covid-19 évoluent au gré des découvertes scientifiques. Lundi 5 octobre, les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies ont officiellement ajouté la voie aérienne comme un mode de propagation possible du nouveau virus.

Ainsi, les chercheurs assurent maintenant que le Covid-19 se transmet à plus de deux mètres de distance. Selon eux, la voie principale de contagion reste les gouttelettes respiratoires. “Certaines infections peuvent être transmises par une exposition au virus dans de petites gouttelettes et particules qui peuvent rester suspendues dans l'air pendant des minutes ou des heures. Ces virus pourraient être capables d'infecter des gens qui se trouvent à plus de six pieds (soit environ deux mètres) de la personne infectée, ou après le départ de cette personne”, certifient les auteurs.

Respecter les mesures barrière

Qu’en est-il de la contamination via les surfaces ? A ce sujet, les chercheurs estiment que le risque est faible. Pour eux, l'infection par une surface contaminée n'est “pas considérée comme une forme commune de propagation du Covid-19”. Ainsi, les bureaux de travail, les poignées de porte ou les interrupteurs ne seraient donc pas des vecteurs de la maladie. À Montréal, un étudiant au doctorat en génie des matériaux de l’Université McGill travaille actuellement à la création de poignées de porte anti-Covid. Comment ça fonctionne ? “Ce revêtement serait très simple à appliquer avec une technique appelée la projection à froid. Il n’y a qu’à déposer ce revêtement sur des surfaces déjà existantes. Ce revêtement a des propriétés anti microbiennes et antivirales”, a expliqué le scientifique en herbe sur les ondes d’une radio canadienne.

Pour lutter au maximum contre la progression de l’épidémie de Covid-19, l’Organisation mondiale de la Santé rappelle l’importance de se laver fréquemment les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon pour tuer les traces de virus. Les experts recommandent également de maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes. De plus, afin d’éviter la propagation des agents pathogènes, il est recommandé de se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude ou avec un mouchoir en cas de toux ou d’éternuement, de jeter le mouchoir immédiatement après dans une poubelle fermée et de se laver les mains.

Ce contenu peut également vous intéresser :