Covid-19 : de nombreuses classes fermées en application du nouveau "protocole renforcé"

Une école primaire à Nice (Alpes-Maritimes), un collège à Lille (Nord), un lycée à Drancy (Seine-Saint-Denis)... Dans ces établissements, des classes ont été fermées en application de la règle fixée vendredi 26 mars par le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer : un seul cas positif au Covid-19 vaut le renvoi des élèves à domicile dans les départements reconfinés. Une fermeture immédiate des établissements demandée en Seine-Saint-Denis À Antibes (Alpes-Maritimes), Éric Siffert, directeur de l'école maternelle Roger Cardi, a dû fermer l'une de ses huit classes au pied levé. "Le protocole, c'est l'isolement pendant sept jours", affirme-t-il. Le secondaire n'est pas épargné. À Roubaix (Nord), deux demi-groupes de lycéens en Terminale à la cité scolaire Charles Baudelaire ont dû retourner à la maison. Tiphaine Colin, représentant SNES-FSU du lycée Baudelaire, dénonce un manque d'anticipation depuis le début de l'épidémie : "Les collègues ont été informés ce midi [du lundi 29 mars] pour le premier demi-groupe (...). C'est l'énième protocole soi-disant renforcé qui montre surtout la grande impréparation du ministère". En Seine-Saint-Denis, le député Jean-Christophe Lagarde demande au chef de l'État la fermeture immédiate de tous les établissements du département.