Covid-19 : les nombres de cas et de décès seraient largement sous-estimés en Afrique

Osvaldo Silva / AFP

Le continent africain aurait eu jusqu’à 100 fois plus de cas et 10 fois plus de décès que les chiffres officiels.

Non, le continent africain n’a pas été épargné par le Covid. Selon les données officielles (compilées par le site ), l’Afrique est le continent le moins touché par la pandémie : seulement 9.000 personnes par million d’habitants auraient été infectées à ce jour, contre 33.000 en Asie, 215.000 en Océanie et 270.000 en Europe. Du même pour les décès : 185 par million contre 2.470 en Europe. Mais en réalité, les nombres de cas et de décès en Afrique seraient proches, voire plus élevés, de ceux observés en Europe.

Près de 100 fois plus de cas

Officiellement, au 6 avril 2022, il y avait déjà eu 11,5 millions de cas confirmés et plus de 252.000 décès sur le continent africain. Mais selon , le nombre réel des personnes infectées sur le continent serait 97 fois plus élevé que le nombre de cas confirmés qui ont été officiellement notifiés ! Cette sous-estimation serait ainsi beaucoup plus importante en Afrique que dans le reste de la planète, où le nombre réel d’infections serait en moyenne 16 fois plus élevé que celui des cas confirmés.

L’OMS est arrivée à cette conclusion après avoir analysé 151 études de séroprévalence en Afrique entre juin 2020 et septembre 2021. Période pendant laquelle environ deux tiers des Africains (65 %) auraient été infectés, ce qui équivaut à 800 millions d’infections, alors que seulement 8,2 millions de cas ont été notifiés sur la même période. À titre de comparaison, l’Europe avait eu 60 millions de cas confirmés à cette date (80.000 par million contre 650.000 par million en Afrique).

Cette forte sous-estimation des cas a été confirmée par deux études récentes. La première, le 23 mars 2022, a été réalisée dans la ville de Conakry en Guinée, où le nombre de cas observés par sérologie est 30 fois plus élevé que celui qui a été détecté par les tests PCR. La deuxième, le 6 juin 2022, a été réalisée dans la ville de Yaoundé, au Cameroun, où les tests sérologiques révèlent que 51 % de la population avait été infectée au 19 mai 2021. Cela correspon[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles