Covid-19 : le nombre de cas à la hausse en Inde, une explosion en trompe-l’œil

·1 min de lecture

Submergée depuis février par la deuxième vague de Covid-19, l’Inde et ses 1,3 milliard d’habitants, semble déboussolée. Mais attention au sens à donner aux chiffres des nouvelles contaminations.

Il y a encore deux mois, le nationaliste Narendra Modi, Premier ministre autoritaire au pouvoir depuis sept ans, paradait auprès des instances internationales en laissant entendre qu’il avait vaincu le coronavirus. Depuis, la roue a tourné.Le deuxième pays le plus peuplé de la planète enregistre désormais plus de 160 000 cas positifs au Covid-19 par jour. Il vient même de connaître, dimanche 11 avril, un record absolu en frôlant les 170 000 cas, ce qu’aucun autre pays au monde n’avait jusqu’ici réalisé.Depuis le début de la pandémie, le nombre de contaminations cumulé dans le sous-continent approche désormais les 14 millions d’individus, un niveau supérieur à celui du Brésil. Pendant ce temps-là, la vaccination tourne à plein régime, avec des pointes à 4 millions d’injections quotidiennes. À ce jour, 105 millions d’Indiens se sont fait inoculer au moins une dose. Seuls la Chine et les États-Unis ont fait mieux.Pas de paniqueAlors, y a-t-il lieu de s’affoler ? Pas nécessairement, disent les scientifiques. Car si la deuxième vague prend des allures de tsunami, rien ne dit qu’elle soit en fait plus grave que la première vague, qui avait mis des mois à gonfler, pour atteindre son pic au mois de septembre 2020, avec à l’époque 100 000 cas par jour.La vraie différence est que les...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Covid : pourquoi le Danemark abandonne le vaccin AstraZeneca

Covid : greffés ou dialysés, ils vont recevoir une troisième dose de vaccin

Covid : comment des maires s'affranchissent tranquillement du calendrier de vaccination

Autotests, vaccination des plus de 55 ans : les nouveautés dans la lutte contre le Covid-19

Crise du Covid-19 : à part critiquer Macron, l’opposition est-elle sans solutions ?