Covid-19 : le Nigeria touché à son tour par une seconde vague épidémique

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Au Nigeria, les nouveaux cas de Covid-19 sont en forte augmentation. Pour les dix premiers jours de janvier 2021, le pays a enregistré 12 508 nouveaux cas, soit trois fois plus que pour l'ensemble du mois de novembre 2020.

Des données sous-évaluées

Le ministre nigérian de la Santé Osagie Ehanire a déclaré le 7 janvier dernier que l'augmentation des cas était principalement due à une accélération des infections au sein des communautés et, dans une moindre mesure, aux voyageurs entrant au Nigeria. Pour faire face, il a ordonné la réouverture de tous les centres d'isolement et de traitement qui avaient été fermés en raison de la baisse du nombre de patients.

Si le nombre d'infections rapportées reste relativement bas, ces données sont sous-évaluées : le nombre de tests est largement inférieur à ceux pratiqués en Europe, ou même en Afrique du Sud, qui comptabilise plus d'un million de cas positifs. En outre, au Nigeria, moins de 10% des décès seraient en temps normal rapportés aux autorités.

Nous sommes bien entrés dans la deuxième vague de la pandémie. Hier, Lagos a enregistré de manière effrayante son plus grand nombre d'infections en une journée

Babajide Sanwo-Olu, gouverneur de Lagos

AFP

Selon le gouverneur de Lagos, Babajide Sanwo-Olu, "cette deuxième vague s'accompagne de symptômes plus sévères et d'un nombre plus important de cas positifs détectés".

Les médecins tirent la sonnette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi