Covid-19 : Nice sous tension

De notre correspondante à Nice, Laurence Guidicelli
·1 min de lecture
Olivier Véran en visite au CHU de Nice.
Olivier Véran en visite au CHU de Nice.

Au service de réanimation de l'hôpital Pasteur-2 à Nice, 24 personnes atteintes du Covid-19 sont actuellement hospitalisées. « Il nous reste deux lits libres », confie la professeure Carole Ichai, cheffe du service de réanimation du CHU de Nice. Et la professionnelle de santé d'ajouter : « Nous avons un afflux important de patients depuis une dizaine de jours, la situation est tendue. » De fait, les Alpes-Maritimes sont particulièrement touchées par la pandémie. Selon CovidTracker, le département enregistre le taux d'incidence le plus élevé de France métropolitaine avec 577 cas pour 100 000 habitants, bien au-delà de la moyenne nationale évaluée à 190 cas. À Nice, on dénombre même 751 cas pour 100 000 habitants.

Face à cette situation alarmante, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, s'est rendu dans la capitale azuréenne ce samedi 20 février pour annoncer un renforcement des mesures de protection sanitaire. « Ça pourrait prendre la forme d'une accentuation du couvre-feu, peut-être un confinement partiel, peut-être un confinement total », a-t-il déclaré. « Une mesure que j'encouragerai de toutes mes forces », a renchéri le maire de Nice, Christian Estrosi. Au-delà d'endiguer l'épidémie, il s'agit pour l'édile d'éviter d'avoir « des malades graves de longue durée qui garderont des séquelles toute leur vie ».Finalement, la décision a été prise : un confinement partiel le week-end et de nouvelles restrictions.

À LIRE AUSSICovid-19 à Nice : E [...] Lire la suite