Covid-19: New York impose un couvre-feu aux restaurants face à la recrudescence des cas

·2 min de lecture

À New York, le taux d’infection au Covid-19 augmente et tout l’État prend de nouvelles mesures.

Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten

Désormais, le restaurant Ava Estiatorio de la 48e rue à New York devra fermer ses portes deux heures plus tôt, à 22h. Il s'agit de la dernière décision du gouverneur de l’État, Andrew Cuomo, inquiet de voir le taux d’infection au Covid-19 être monté à 2,9%, et pour qui le traçage a désigné les coupables : les bars, les restaurants, les salles de sport et les fêtes privées. D’où l’avancée de l’heure de fermeture et la limite à dix pour les événements privés. « Les États voisins l’ont fait. Nous allons le faire aussi, a déclaré Andrew Cuomo. Je ne veux pas que des gens du Connecticut disent : "nous ne pouvons pas nous rencontrer chez nous, alors nous venons chez vous, à New York" ».

Traumatisme

Particulièrement traumatisé d'avoir été l’un des épicentres les plus importants de la pandémie avec 33 500 décès, l'État de New York a été particulièrement discipliné depuis le mois de mars. Le masque y est porté sans discussion. Les écoles fonctionnent de manière hybride mêlant cours physiques et enseignement à distance. Les tests sont gratuits et encouragés et la quarantaine théoriquement exigée pour les voyageurs d’autres États.Pourtant, cela n’aura pas suffi. L’État impose donc depuis le 13 novembre un couvre-feu pour les restaurants.

Impossible de savoir quand les restrictions seront levées. Depuis mars, le restaurant Ava Estiatorio s’est adapté en ne proposant que des plats à emporter jusqu’à l’été, puis en ajoutant des tables dehors comme l’a proposé la mairie, en limitant à 25% l’occupation à l’intérieur et en aménageant sa terrasse pour l’hiver. Bien qu’il possède l’une des plus grandes terrasses du quartier, Arturo, son manager, est inquiet.

« Nous sommes plus chanceux que la plupart des restaurants, estime-t-il. Pourtant, nous n’arrivons pas à être rentables. Donc c’est difficile. Maintenant, nous entrons dans l’hiver morne : est-ce qu’ils vont nous laisser ouvrir, nous permettre 25% d’occupation? Est-ce que le couvre-feu va être avancé à 20h comme j’en ai entendu la rumeur ? Nous n’en savons rien ». La mairie a par ailleurs aussi laissé entendre que les écoles étaient sur le point de fermer à nouveau.

► (Ré)écouter : Coronavirus: à New York, les graves conséquences du confinement