Covid-19 : ne pas reconfiner en janvier était "une erreur", regrette le professeur Stéphane Gaudry

Dans sa prise de parole de jeudi 25 mars, Emmanuel Macron a assuré avoir "eu raison" de ne pas reconfiner la population en janvier. Deux mois plus tard, nombreux sont ceux qui semblent surpris par la flambée de l'épidémie en France. Ce n'est pas le cas de Stéphane Gaudry. "La situation actuelle était prévue par le Conseil scientifique, par de nombreux épidémiologistes, et cela depuis la mi-janvier", rappelle, sur le plateau du 23h, le professeur au service de réanimation à l'hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis). "Les scientifiques avaient anticipé une explosion en mars. Ils avaient raison dans tous les modèles", affirme-t-il. "Les faits ne peuvent pas être contredits" "Ce n'est pas la décision qui pose problème, c'est de remettre en cause les faits, insiste le professeur Gaudry. On savait que les choses allaient s'aggraver à cause du variant anglais, qui prend de plus en plus de place. Tout le monde le disait, surtout les spécialistes en épidémiologie. Les faits ne peuvent pas être contredits." Et d'ajouter, au sujet de la décision gouvernementale de ne pas reconfiner en janvier : "Sur le plan sanitaire, ça a été une erreur. Il fallait reconfiner tôt, car cela nous aurait évité ce que nous sommes en train de vivre actuellement."