Le "Covid-19 Museum" ou comment agréger les traces laissées par la pandémie dans un musée virtuel

·1 min de lecture

Qu'est-ce qui relie les dessins d'enfants confinés et les services hospitaliers Covid+, les commerces essentiels et les travailleurs-clés, les discussions sur le Redemsivir et celles sur la Chloroquine, les vaccins et les cours en visioconférence? C'est le Covid-19 Museum, une plate-forme de dépôt, de consultation et d'étude, qui agrège des données hétérogènes sur un web distribué, et inclut un moteur de recherches et des ressources de calcul pour les explorer. Imaginez un "GAFA" en service public, un "Wikipédia" des objets numériques, un lieu virtuel où soient potentiellement rassemblées toutes les données en lien avec l'apparition du SARS-CoV-2. Ce musée numérique du présent retrouverait pour part la vocation du premier Musée, celui d'Alexandrie : il réunirait chercheurs et artistes, curieux et critiques, amateurs et professionnels autour de leurs objets de soin, d'étude et d'étonnement.

"Un musée est une institution permanente sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l'humanité et de son environnement à des fins d'études, d'éducation et de délectation." (Conseil international des musées)

Le Covid-19 a-t-elle besoin d'un musée?

Le 5 avril 2020, alors que l'Unesco appelait à la préservation des "documents officiels liés au Covid-19", depuis la mi-mars, j'imaginais le Covid-19 Museum, agrégateur de données sur le Covid-19, en accès libre, r...


Lire la suite sur LeJDD