Covid-19 : "Les moyens mis en place ne permettent pas la vaccination de masse", regrette Alexis Corbière

Alors que la France entière doit, jusqu'au 2 mai, se plier à de nouvelles restrictions sanitaires assimilables à une forme de confinement, l'exécutif entend, en parallèle, donner un coup d'accélérateur à la campagne de vaccination contre le Covid-19. "Contrairement à ce qu'affirme le gouvernement, les moyens mis en place ne permettent pas la vaccination de masse", affirme pourtant Alexis Corbière, qui était l'invité politique du 23h de franceinfo, dimanche 4 avril.Les vaccinodromes, pas une solution idoineLe député (LFI) de Seine-Saint-Denis prend l'exemple de son département, durement touché par l'épidémie et où "il n'y a même pas un centre de vaccination dans chaque commune. Certains centres n'ont d'ailleurs pas pu ouvrir en raison d'un manque de doses". Un grand vaccinodrome vient malgré tout d'ouvrir au Stade de France, à Saint-Denis. Mais cela ne convainc pas l'homme politique de 52 ans, qui déplore l'absence de solutions plus faciles d'accès. "Le gouvernement incite les Français à ne pas trop circuler, mais il leur propose d'aller loin pour se faire vacciner", dénonce-t-il.