Covid-19, le mot de l'année 2020, divisé entre féminin et masculin

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Vous dites "le" ou "la Covid-19" ? La question divise en francophonie. Féminin pour certains, masculin pour d'autres, l'expression n'a pas fini d'alimenter les débats. "Nous linguistes, on attend en bons darwiniens que des deux formes l'une l'emporte sur l'autre", affirme Yannick Chevalier, maître de conférences à l'université Lumière de Lyon.

À l'origine d'un acronyme étranger

L'Histoire retiendra que le terme, qui désigne l'affection provoquée par le virus SARS-CoV-2, est né au monde le 11 février 2020, dans un communiqué de l'Organisation mondiale de la santé. Cette maladie avait été découverte depuis plus d'un mois, à Wuhan (Chine), sans avoir d'appellation officielle partagée par tous.

"Le mot est constitué par le Comité international de taxonomie des virus, dont c'est le rôle de déterminer ces noms. Mais celui de Covid-19 est véritablement consacré par l'OMS", explique la linguiste Delphine Jouenne, qui a créé une agence de marketing.

Covid vient de l'anglais "COronaVIrus Disease", soit "maladie à coronavirus". Le "19" précisent que la maladie est apparue en 2019. Et l'OMS, tout de suite, écrit "la COVID-19", au féminin, tout en majuscules. C'est donc un acronyme étranger, conçu pour servir dans le plus de langues possible, et que le français n'adopte pas sans accroc. Sa typographie fluctue, entre "COVID" et "Covid". Son genre aussi va vite devenir incertain.

"Diktat" (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi