Covid-19 : en Moselle, les dernières annonces d'Olivier Véran

La Moselle est actuellement touchée de plein fouet par l'épidémie de Covid-19. C’est en particulier la présence massive d’un variant qui inquiète dans ce département. Vendredi 12 février, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a décidé de réagir vite et s’est rendu à Metz. Ici, une centaine de cas positifs au variant sud-africain sont détectés chaque jour. Pour le ministre, il faut un nouveau protocole sanitaire. Pas de reconfinement "Tout cas positif de coronavirus sera désormais considéré dans ce département comme suspect de variant jusqu’à preuve du contraire, c’est-à-dire qu’il bénéficiera d’un contact-tracing immédiat, d’une mise à l’abri accompagnée, d’une durée d’isolement portée à 10 jours", a déclaré Olivier Véran vendredi. Présente également sur place, la journaliste France Télévisions Caroline Arnold explique qu’il n’y a "pas de durcissement des restrictions". En effet, "le gouvernement est réticent à imposer un nouveau confinement". "Pas de situation épidémique hors de contrôle donc pas d’urgence à confiner", précise la journaliste. Par ailleurs, reconfiner localement la Moselle pourrait servir d’argument pour imposer un reconfinement national, ce que ne souhaite pas le gouvernement.