Covid-19 : le monde du spectacle craint de nouvelles restrictions gouvernementales

·1 min de lecture

Triste réveillon pour le monde du spectacle. La propagation fulgurante du variant Omicron a contraint beaucoup de salles à suspendre leurs représentations, à cause des contaminations. Plus de la moitié de la troupe du Roi Lion, comédie musicale du Théâtre Mogador, est infectée. Le monde de la culture redoute désormais de nouvelles mesures de restriction.

Toutes les précautions sont prises

Les salles mettent donc le paquet depuis des mois pour ne pas être épinglées comme des clusters. Avec une crainte : devoir baisser le rideau, comme en Belgique ou au Danemark. Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point, à Paris, l'assure au micro d'Europe 1 : toutes les précautions sont prises pour éviter la propagation du virus. "On a une espèce de forteresse anti-Covid. On a tous les trucs barrières. Ça dégouline de gel hydroalcoolique", explique-t-il.

Il n'y a "aucun cluster" dans les salles de spectacle

Le directeur du Théâtre du Rond-Point veut croire au bon sens du gouvernement : "Je me demande si le gouvernement va quand même tenir compte du fait que cela a été prouvé qu'il n'y avait aucun cluster dans les salles de spectacles". Pour lui, la fermeture serait vraiment "une chose catastrophique économiquement et surtout pour le moral".

 

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-7 en podcast et en replay ici

 

Des contraintes trop strictes impossibles à appliquer

Au Théâtre Mogador, toujours à Paris, après l'annulation de la grosse production du Roi Lion et après deux ans d...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles