Covid-19 : Moderna, deuxième vaccin à ARN autorisé par l’Agence européenne du médicament

·2 min de lecture

Un peu plus de deux semaines après le vaccin Pfizer, grâce auquel environ 5 000 personnes ont déjà pu être vaccinées en France, un second vaccin, produit par la firme pharmaceutique Moderna, vient d’être accepté par l’Agence européenne du médicament.

Ils sont deux à avoir pris les devants dans la course mondiale au vaccin contre le Covid-19 : Pfizer et Moderna. Le premier a été accepté le 21 décembre par l’agence européenne (EMA) du médicament, qui vient tout juste de donner son feu vert au deuxième. Alors que le verdict devait initialement être rendu le 12 janvier, celui-ci a été avancé au 6 sous la pression des Etats européens, qui font face à une recrudescence des contaminations. Les premières discussions avaient débuté lundi, mais aucune décision n’avait alors été prise. “Ce vaccin nous fournit un autre outil pour surmonter l’urgence actuelle”, s’est félicité Emer Cooke, directeur exécutif de l’EMA. Cette autorisation devrait rapidement être suivie de l’approbation de la commission européenne. Au niveau français, ce sera alors à la Haute Autorité de Santé (HAS) de donner son feu vert, ce qui avait pris trois jours pour le produit de Pfizer. Ce vaccin devrait donc être rapidement disponible en France, ce qui permettra d'augmenter le nombre de doses disponibles. Globalement, il est similaire à celui qui est déjà utilisé dans notre pays depuis un peu plus d'une semaine. Des efficacités comparablesL’efficacité des deux vaccins tourne autour de 95%. Pour celui de...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Couvre-feu et fermetures d'établissements prolongés : les nouvelles mesures anti-Covid annoncées par Jean Castex "Il va prendre comme une traînée de poudre" : l'épineuse détection du variant anglais du Covid-19Covid-19 : à quoi sert Alain Fischer, le discret "Monsieur vaccin" ?Covid : le gouvernement va élargir la vaccination aux plus de 75 ans, aux pompiers et aides à domicile de plus de 50 ansVaccins, masques, confinement... Les 9 revirements du gouvernement sur le Covid-19