Covid-19 : "Des milliers d'étudiants ont décroché", alerte Anne Roger, du syndicat Snesup-FSU

franceinfo
·1 min de lecture

"Des milliers d'étudiants ont décroché", a alerté jeudi 18 mars sur franceinfo Anne Roger, co-secrétaire générale du Snesup-FSU, premier syndicat des enseignants chercheurs, contredisant les propos tenus auparavant sur franceinfo par Manuel Tunon de Lara, président de la Conférence des présidents d’université. Elle réagit à l'enquête sur les examens du premier semestre universitaire, publiée par la CPU, qui note un taux de présence de 90% aux examens, trois points de moins que l'année précédente. "On compare des examens qui ont été faits en présentiel l'année dernière, avec des choses qui ont été organisées en distanciel cette année", souligne Anne Roger. Elle s'inquiète également du niveau obtenu par les étudiants, avec des programmes effectués partiellement et des stages qui ont dû être annulés ou aménagés. "La qualité est dégradée cette année, la rentrée 2021 est extrêmement importante à anticiper", affirme-t-elle.

franceinfo : Les présidents d'université semblent dire que les étudiants, finalement, se sont plus accrochés qu'ils n'ont décroché. Est-ce également votre constat ?

Anne Roger : Je voudrais attirer l'attention sur le fait que la CPU évoque un décrochage qui n'est pas massif, mais il y a quand même un décrochage. J'ai entendu aussi la ministre dire qu'il y avait au moins trois points sur la présence aux examens, en concluant que finalement c'était négligeable.

"Je regrette, trois points de moins ce n'est pas négligeable du tout parce que ça fait des milliers (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi