Le Covid-19 mieux géré en Asie : "Une épidémie comme ça, il faut lui sauter à la gorge", explique un microbiologiste

franceinfo
·1 min de lecture

"Globalement, il n'y a plus cette pression mais ça a été au prix de mesures préventives extrêmement lourdes", raconte mercredi 12 novembre sur France Inter Philippe Sansonetti, microbiologiste et professeur au Collège de France, de retour de Shanghai. "Il est vrai que passer cinq semaines, dont deux en quarantaine, dans un environnement qui est à l'évidence libre de Covid, ça fait du bien", reconnaît le scientifique. Pourquoi, comment la Chine, et plus largement l'Asie, a-t-elle réussi à vaincre le Covid-19 ?

"Une épidémie comme ça, il faut lui sauter à la gorge si on veut contrôler les choses", estime Philippe Sansonetti qui publie au Seuil Tempête parfaite : Chronique d’une pandémie annoncée, une chronique de la pandémie de Covid-19. Ce que nous n'avons pas fait, juge-t-il. Pour lui, il y a globalement en France un "problème de conscience de la gravité de ces pandémies". Il ne faut "pas attendre que la dynamique soit repassée sur un mode exponentiel" pour prendre des mesures. Il y a eu, "beaucoup de confusion au début du mois de septembre", selon lui. "Il aurait fallu prendre les mesures à ce moment-là. On a perdu un mois", regrette-t-il.

On est dans une situation où se combinent une inconscience d'une partie d'entre nous et un État qui a du mal à faire valoir ses mesures sanitaires.

Philippe Sansonetti , (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi