Covid-19 : meurtrie au printemps, l'Italie affronte une deuxième vague "hors de contrôle"

·1 min de lecture

Des files de voitures à l'entrée des urgences, des soignants portant à bout de bras des bombonnes d'oxygène et des patients pris en charge directement dans leur véhicule. Ces images, terribles, ont été tournées cette semaine à l'hôpital de Naples, en Italie, où les bras et les lits manquent. Présentée en septembre encore comme la bonne élève de l'Europe, la péninsule affronte désormais une deuxième vague épidémique puissante. Elle serait même déjà submergée, selon l'ordre des médecins qui décrit une situation "largement hors de contrôle".

L'Italie est le pays le plus endeuillé de l'Union européenne

Touchée de plein fouet au printemps par la pandémie, pays le plus endeuillé de l'Union européenne, l'Italie assiste de nouveau à une flambée des contaminations. Depuis fin septembre, le nombre de cas quotidiens augmente fortement. Mercredi, la péninsule est ainsi devenue le dixième pays à franchir le seuil du million de cas (que la France a aussi dépassé).

Selon le décompte de l'AFP, sur les sept derniers jours, elle se classe quatrième en nombre d'infections quotidiennes (34.500 cas par jour en moyenne) comme en décès à déplorer (485 par jour), derrière les Etats-Unis, l'Inde et la France. Mais si la tendance est au ralentissement en France, où le nombre de cas quotidiens a baissé de 7% cette semaine, elle est à la hausse chez nos voisins (+16%). 

"La Campanie est à genoux"

Dans certaines régions, le système de santé semble craquer. A Turin, raconte la correspondante du Figaro, "les...


Lire la suite sur LeJDD