Covid-19 : le Medef contre une obligation de télétravailler

·1 min de lecture

Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a indiqué ce mardi être contre l'obligation de télétravail dans les entreprises. Il a estimé que la Belgique fait une "erreur" en rendant le télétravail obligatoire quatre jours sur cinq partout où c'est possible et préfère appeler les entreprises à "se remobiliser".

Le Medef est opposé à ce que le télétravail soit rendu obligatoire tout en incitant les chefs d'entreprise à se "remobiliser" sur le sujet, a indiqué ce mardi son président Geoffroy Roux de Bézieux. "Il faut laisser le dialogue social de proximité se faire", a déclaré le président du Medef sur BFMTV/RMC, ajoutant qu'"il y a beaucoup d'entreprises qui ont signé des accords".

"Une erreur" de la Belgique

"Les chefs d'entreprise peuvent se remobiliser sur le télétravail, mais pas d'obligation", a ajouté le dirigeant de la première organisation patronale française. Il considère que la décision prise par la Belgique face à la recrudescence de l'épidémie de rendre le télétravail obligatoire quatre jours sur cinq partout où c'est possible "est une erreur".

Selon Geoffroy Roux de Bézieux, le télétravail "crée parfois un sentiment d'incompréhension et de frustration pour ceux qui ne peuvent pas télétravailler". "Je vois beaucoup d'entreprises industrielles qui demandent à leurs cadres administratifs de ne pas télétravailler pour créer un sentiment d'égalité entre ceux qui sont postés à la chaîne ou ailleurs et ceux qui peuvent télétravailler", a-t-il expliqué.

Retrouvez cet article sur Europe1

VIDÉO - Télétravail : 6 conseils pour ne pas s'épuiser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles