Covid-19 : comment Mayotte s’est retrouvée submergée par l’épidémie

Par Thibaut Déléaz
·1 min de lecture
Poussée par le variant sud-africain plus contagieux, l'épidémie de Covid-19 a explosé en quelques semaines à Mayotte. (Photo d'illustration)
Poussée par le variant sud-africain plus contagieux, l'épidémie de Covid-19 a explosé en quelques semaines à Mayotte. (Photo d'illustration)

« Il y a encore deux semaines, tout était sous contrôle. Mais en 48 heures, l'épidémie a explosé. » À Mayotte, la directrice de l'agence régionale de santé (ARS), l'ancienne ministre Dominique Voynet, est la première surprise par l'accélération soudaine de l'épidémie de Covid-19. « On avait régulièrement des cas depuis la première vague, mais la situation était sous contrôle. » Dans le département de l'océan Indien, 20,5 % des tests reviennent positifs (contre moins de 7 % en moyenne en France) et le taux d'incidence frôle les 600 cas pour 100 000 habitants. Il a été multiplié par huit en à peine un mois.

« Au retour des vacances de l'hiver austral, beaucoup de gens sont revenus de la métropole, mais aussi des Comores, dont beaucoup de familles sont originaires, explique Dominique Voynet. Il y a aussi eu des grands mariages qui avaient été reportés ces derniers mois. » Et avec le variant sud-africain, bien plus contagieux, arrivé début janvier sur l'archipel, tous les ingrédients étaient réunis pour transformer la situation sanitaire locale en un cocktail explosif.

À LIRE AUSSICovid-19 : suivez l'évolution de l'épidémie dans votre département

« Le médecin après la mort »

La situation hors de contrôle a conduit le préfet, avec l'accord du gouvernement, à décréter un confinement dès ce vendredi 5 février en fin de journée, pour trois semaines au moins. « Le confinement, c'est le médecin après la mort ! fulmine Mansour Kamardine, député (LR) de Mayotte. Les auto [...] Lire la suite