Covid-19 : les masques faciaux doivent être portés à l’extérieur surtout quand il y a du vent

·2 min de lecture
Les chercheurs recommandent de porter des masques à l'extérieur, en particulier par temps venteux (Photo Getty Images)

Selon une récente étude, une petite brise dans la direction de quelqu’un qui tousse augmente de 20% la propagation du virus.

Les universitaires de l'Institut indien de technologie de Bombay (Inde) suggèrent que les masques faciaux doivent être portés à l'extérieur lorsqu'il y a du vent pour limiter la propagation du Covid-19. En effet, le vent soufflant dans la même direction qu'une toux augmente la circulation du virus, rapporte le Daily Mail. D’ailleurs, les experts indiens assurent que même une légère brise peut augmenter le risque que les personnes infectées propagent le virus.

Les chercheurs ont simulé à quel point ce nouveau coronavirus peut se propager dans des conditions calmes et venteuses. "Nous recommandons de porter des masques à l'extérieur, en particulier par temps venteux", précise l'auteur principal, le professeur Amit Agrawal. Une nouvelle étude a examiné de quelle manière le virus est transmis dans l’air lorsque quelqu’un tousse.

S'éloigner les uns des autres

Les chercheurs ont examiné comment la toux se propage dans des conditions immobiles – comparables à celles à l'intérieur – et à différentes vitesses de vent. Ces conclusions ont été publiées dans Physics of Fluids. Cette recherche a montré que lorsqu'une personne infectée tousse à l'extérieur, le vent circulant dans la même direction peut propager le virus plus rapidement et plus loin que dans des conditions calmes.

Une petite brise dans la direction de quelqu’un qui tousse augmente de 20% la propagation du virus. Cela signifie que la distance sociale devrait être augmentée de 1 à 2 mètres à 2,2 mètres pour être efficace, a constaté l'équipe. "À 9-11 mph (14-18 km/h), la propagation du virus augmente en distance et en durée. L'étude est importante en ça qu'elle souligne le risque d'infection accru que la toux dans la même direction que le vent pourrait entraîner", ont déclaré les chercheurs. Les experts pensent que le vent projette de plus grosses gouttelettes plus longtemps, augmentant le temps nécessaire pour diluer la charge virale dans l'air.

VIDÉO - Covid-19 : en Europe, moins de masques mais plus de pass sanitaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles