Covid-19 : pour Marine Le Pen, "nous sommes passés d'un pass sanitaire à un pass vaccinal"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La présidente du RN Marine Le Pen dénonce, sur BFMTV ce mercredi, les mesures mises en place par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19, considérant qu'elles sont "inutiles" et qu'elles "attentent à nos libertés individuelles".

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, invitée d'Yves Calvi sur BFMTV ce mercredi soir, a déploré le pass sanitaire, considérant qu'il soit devenu "un pass vaccinal". Elle a également considéré que les mesures mises en place par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19 étaient "inutiles" et qu'elles "attentaient aux libertés individuelles".

"Le pass sanitaire attente aux libertés individuelles", a affirmé sur notre antenne la candidate RN à la présidentielle. "Nous sommes passés d’un pass sanitaire à un pass vaccinal", a-t-elle encore déclaré, alors que l'exécutif va notamment annoncer l'ouverture de la dose de rappel à tous ce jeudi. "Et quel intérêt de ne pas permettre la gratuité des tests ?", s'est-elle encore interrogée.

Sur BFMTV ce mercredi soir, la candidate d'extrême droite a également réaffirmé son opposition à la "vaccination des enfants et la vaccination obligatoire". 

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Le Pen invoque de Gaulle pour "revivifier" les institutions, malgré l'Histoire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles