Covid-19 : comment un mariage à Annecy est devenu le plus gros cluster de la région

·1 min de lecture

C'est une histoire de mariage en temps de pandémie. L'histoire de retrouvailles familiales, de fêtes et de vacances qui ont conduit à l'émergence du plus gros foyer épidémique depuis le déconfinement en Région Auvergne-Rhône-Alpes. À ce stade des investigations, au moins 40 personnes ont été infectées par le Sars-Cov-2 en quelques jours. Elles habitent en Auvergne-Rhône-Alpes mais aussi en Provence-­Alpes-Côte d'Azur, Bourgogne-­Franche-Comté, ­Île-de-France, Nouvelle-Aquitaine et en Suisse. L'une d'elles a été ­hospitalisée.

Lire aussi - INFO JDD. Décès liés au Covid-19 : un bilan impossible à faire, faute de moyens

En trois heures, 21 des 93 personnes présentes ont été contaminées

Tout est parti de noces organisées le 14 juillet à bord du ­Cygne, un navire proposant des balades sur le lac d'Annecy, en ­Haute-Savoie. À l'arrivée des 88 convives, ­accompagnés de deux salariés d'un traiteur local, les trois membres d'équipage leur demandent de porter des masques. Mais ces derniers sont bien vite abandonnés dans la douceur de cette fin d'après-midi. "C'est incontrôlable, un mariage, soupire Philippe Gausset, le président de la Compagnie des bateaux du lac d'Annecy qui a désormais interdit ce type d'événement. Dès que les gens ont bu un verre, ils se font la bise, ils se rapprochent…" En trois heures de croisière, 21 des 93 personnes présentes ont été contaminées. Mais ce ­mardi-là, elles ne le savent pas encore.

"

Le temps d'avoir le nom des invités, des gens quittent la région, ...


Lire la suite sur LeJDD