Covid-19: les maisons de retraite ont été oubliées en Belgique, selon Amnesty International

·2 min de lecture

Amnesty International publie un rapport très sévère sur la Belgique. L'ONG accuse les pouvoirs publics belges d'avoir abandonné les maisons de retraite de longue date : déficiences de formation, manque de personnel, absence de financements adaptés. Des problèmes qui ont provoqué une véritable catastrophe en particulier lors du premier confinement lié au Covid-19 où les autorités avaient les yeux rivés sur les hôpitaux et ont négligé les maisons de retraite, ou « séniories » comme on dit en Belgique.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

En Belgique, on a oublié les personnes âgées dans les maisons de retraite et on les y a laissées mourir, affirme le rapport accablant d’Amnesty international. Absence de soins, pas de visites de parents ou de médecins, manque parfois même de nourriture ou d’eau.

En Belgique, 61% des décès dus au Covid se sont produits en maisons de retraite alors que pour la Wallonie et Bruxelles par exemple, seule 10% de la population âgée y réside.

Trop de ministres de la Santé, trop de niveaux de décision sans hiérarchie entre eux n’ont pas aidé à prendre des décisions valables pour l’ensemble du pays, selon Philippe Hensmans, directeur de la section francophone d’Amnesty pour la Belgique.

« Il a fallu beaucoup de temps pour que les ministres, qui sont des ministres régionaux, prennent la décision d'écrire et de dire à un moment donné : il ne peut pas y avoir de discrimination, vous ne pouvez pas interdire à des personnes de maison de repos de rentrer dans les hôpitaux, il faut examiner chacun individuellement. Et cela a pris beaucoup de temps alors que beaucoup de directions, et parfois les ambulanciers eux-mêmes, avaient compris qu'il fallait éviter au maximum de laisser rentrer les personnes âgées dans les hôpitaux, ce qui a provoqué la mort de beaucoup d'entre elles. »

Et suite à la publication de ce rapport, Amnesty a reçu ce lundi de nouveaux témoignages de personnels des maisons de retraite, ils estiment que les conditions de soins des résidents sont toujours aussi dramatiques.

La Belgique est redevenue ces derniers jours le pays le plus endeuillé au monde, rapporté à sa population. Avec près de 14 500 morts pour 11,6 millions d'habitants, le taux de mortalité belge est à nouveau supérieur à celui du Pérou.

► À écouter aussi : Covid-19: en Belgique, le personnel soignant sous tension