Covid-19: Macron salue le début de la vaccination, "nouvelle arme contre le virus"

·2 min de lecture

Dans une série de tweets, le chef de l'Etat a salué le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19. 

Emmanuel Macron a salué dimanche le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France et en Europe, en soulignant que le vaccin constituait une "nouvelle arme contre le virus". "Nous avons une nouvelle arme contre le virus: le vaccin. Tenir ensemble, encore", a écrit le chef de l'Etat dans une série de tweets.

"Passons le message à nos aïeuls, protégeons-les en priorité", a-t-il exhorté en rappelant que cette "première étape de la campagne de vaccination" concerne "les personnes âgées qui vivent en collectivité ainsi que les professionnels de santé vulnérables". "Le vaccin est intégralement pris en charge. Aucun frais n’est à avancer. Soyons fiers de notre système de santé", a-t-il aussi souligné.

"Nous sommes le pays des Lumières et de Pasteur"

Rappelant que "le vaccin ne sera pas obligatoire", il a appelé à avoir "confiance en nos chercheurs et médecins". "Nous sommes le pays des Lumières et de Pasteur, la raison et la science doivent nous guider", a-t-il estimé alors qu'une majorité de Français (56%) n'envisagent pas de se faire vacciner contre le Covid-19, selon un sondage BVA publié dimanche par le JDD et réalisé du 11 au 14 décembre.

La campagne française a été lancée symboliquement dimanche dans un hôpital de Seine-Saint-Denis avec l'injection du vaccin à une femme de 78 ans et à un cardiologue de 65 ans.

Le scepticisme face aux vaccins reste élevé en France où une majorité des habitants (56%) n'envisagent pas de se faire vacciner contre le Covid-19, selon un sondage BVA publié dimanche par le JDD et réalisé du 11 au 14 décembre.


Lire la suite sur Paris Match