Covid 19: Macron reconnaît des "erreurs", mais assume sa stratégie

Astrid de Villaines
·Cheffe du service politique
·1 min de lecture
Des Français écoutant l'allocution du président Emmanuel Macron le 31 mars 2021 (Photo Nicolas TUCAT / AFP) (Photo: NICOLAS TUCAT / AFP)
Des Français écoutant l'allocution du président Emmanuel Macron le 31 mars 2021 (Photo Nicolas TUCAT / AFP) (Photo: NICOLAS TUCAT / AFP)

POLITIQUE - “Humilité” et “détermination”. C’est avec ces deux mots qu’Emmanuel Macron a débuté son adresse aux Français ce mercredi 31 mars, à 20 heures, pour annoncer, in fine, un nouveau tour de vis qu’il espère le dernier avant de retrouver “le chemin de l’espoir” et des réouvertures des “bars, restaurants, lieux de culture” dans un calendrier qu’il fixe à partir de la mi-mai et qu’il détaillera plus tard.

Sa stratégie tient en deux axes: contenir le virus par des mesures de restrictions importantes, à commencer par la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées pour trois semaines, dont deux de vacances, mais aussi la vaccination qui doit s’accélérer.

Excuses sur les rendez-vous de vaccination

C’est sur ce volet-là que le Président a tenu à s’excuser. Évoquant les plus de 75 ans qui n’ont pas pu obtenir de rendez-vous pour se faire vacciner, Emmanuel Macron a reconnu que ces rendez-vous étaient “trop souvent sans succès et j’en suis profondément désolé”. Un rare mea culpa dans la bouche du chef de l’État dont les proches n’arrêtaient pas de vanter sa capacité à lire les courbes et qui serait devenu, à les entendre, un véritable ”épidémiologiste”.

“Ces personnes seront appelées par nos services et un numéro spécial sera disponible”, a annoncé le chef de l’État vis-à-vis des publics autorisés à se faire vacciner, dans un discours offensif, visant à mettre en oeuvre sa stratégie, “la seule”, pour sortir de la crise qu’il résume par ce triptyque: “vacciner...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.