Covid-19 : pour Macron, le mot « confinement » n'est « pas adapté »

Source AFP
·1 min de lecture
Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron.

« Ce qu'on veut, c'est freiner le virus sans nous enfermer, ce n'est pas être confiné. C'est vivre avec [le virus], je le dis depuis un an, sans fatalité », a expliqué le président. Au cours d'une rencontre à l'Élysée à l'occasion de la Journée de la francophonie, vendredi 19 mars, Emmanuel Macron a estimé auprès de journalistes que le terme de « confinement », pour décrire les mesures annoncées la veille contre l'épidémie de coronavirus, n'était « pas adapté » à la situation actuelle.

« Ce qu'on a appris en un an, c'est qu'il ne faut pas multiplier les interactions. Il y a une part de responsabilité individuelle. Le seul moyen, c'est de freiner ses contacts pour éviter que le virus ne se diffuse. Mais se promener dehors n'est pas mauvais », a poursuivi Emmanuel Macron. Dans ce cadre, « le terme de confinement à proprement parler n'est pas le bon. Aujourd'hui, nous parlons de mesures de freinage supplémentaires », a-t-il estimé.

La « troisième voie » du gouvernement

Dans sa conférence de presse, le Premier ministre Jean Castex a expliqué que le gouvernement avait choisi une « troisième voie » avec « de nouvelles mesures de freinage massives » de l'épidémie imposées dans 16 départements. Il n'a cité qu'à une seule reprise le mot « confinement » pour les qualifier, mais ce terme était largement repris dans les médias vendredi.

À ses côtés, le ministre de la Santé Olivier Véran s'est interrogé : « Est-ce qu'on peut parler d'un troisième confinement ? Je ne sais p [...] Lire la suite