Gestes barrières: pourquoi Emmanuel Macron lance un défi aux youtubeurs Mcfly et Carlito

Benjamin Pierret
·4 min de lecture
McFly et Carlito - Capture d'écran YouTube
McFly et Carlito - Capture d'écran YouTube

Le gouvernement met à contribution deux stars du web pour aider dans la lutte contre le coronavirus. Emmanuel Macron a contacté le duo de YouTubeurs McFly et Carlito en leur lançant un défi: si les deux vidéastes arrivent à cumuler 10 millions de vues sur la plateforme avec une pastille réexpliquant les gestes barrières, ils pourront aller tourner à l'Élysée. Le duo a accepté de relever le challenge, comme il l'a annoncé lui-même sur YouTube ce vendredi.

Avec leurs 6,24 millions d'abonnés, McFly et Carlito comptent parmi les YouTubeurs français les plus suivis, forts d'une très grande popularité auprès du jeune public. Ils ont déjà reçu plusieurs personnalités sur leur chaîne, notamment David Guetta et Pierre Niney. En avril dernier, ils se sont mobilisés contre le Covid-19 en organisant un live caritatif au profit des soignants; plus de 400.000 euros avaient été récoltés.

"10 millions de vues pour nous aider à battre le virus"

Le duo diffuse la vidéo que leur a fait parvenir le président de la République il y a quelques jours, dans laquelle il leur explique les termes du challenge:

"Je me souviens très bien du Maradon que vous aviez organisé il y a quelques mois pour nos soignants, et merci encore de l'argent qui avait été levé", leur adresse le chef de l'État. "Pour aider nos soignants aujourd'hui, pour nous aider à gagner collectivement face à l'épidémie, il y a des gestes, des comportements et des choix tout simples que nous avons à faire chaque jour, et qui permettent de ralentir ou d'arrêter ce virus de la Covid-19. Alors je vous lance un défi. Faites une vidéo pour réexpliquer ces gestes, l'importance de les respecter, de ne pas nous rassembler, de ne prendre aucun risque, de ne pas avoir de grands regroupements, faire au maximum le télétravail. Faites une vidéo toute simple et si vous avez 10 millions de vues, je prends un engagement. Vous venez tourner à l'Élysée. 10 millions de vues pour nous aider à battre le virus. À vous de joeur."

https://www.youtube.com/embed/IX_HdFFjSGs?rel=0

"Le président la République va chercher les jeunes là où ils sont pour promouvoir les gestes barrières, tenir ensemble, faire de la pédagogie sur la lutte contre le virus", explique l'entourage du chef de l'État à BFMTV ce vendredi. Dans le but de "sensibiliser les plus jeunes au moment où la situation sanitaire reste très fragile et éviter tous ensemble un nouveau confinement".

Les conditions des deux YouTubeurs

MacFly et Carlito poursuivent leur vidéo de ce jour en faisant part de leur scepticisme, expliquant avoir d'abord cru à un canular lorsqu'ils ont reçu un appel du responsable de la communication digitale de l'Élysée. Découvrant que cette proposition n'avait rien d'un gag, ils ont exposé plusieurs conditions, qui ont toutes été acceptées par le gouvernement.

Ils pourront ainsi jouir d'une liberté totale, mais aussi choisir quel type de vidéo ils viendront tourner à l'Élysée s'ils cumulent les 10 millions de vues. Ce sera un concours d'anecdotes avec Emmanuel Macron, un format populaire de leur chaîne. À noter: les perdants de ces concours doivent se soumettre à un gage. Et le président de la République ne fait pas exception: "s'il perd, Manu aura un gage", s'amusent les deux YouTubeurs.

https://www.youtube.com/embed/RLePW9CrkUI?rel=0

La fameuse vidéo du défi sera publiée ce dimanche à 10 heures. McFly et Carlito annoncent "une chanson sur les gestes barrières", et précisent que tout l'argent généré ira à une association: "Pour le Maradon, on avait donné aux infirmiers et aux hôpitaux. Cette fois-ci, on aimerait donner aux étudiants. Car on ne vous l'apprend pas, leur situation est très précaire."

Refus d'instrumentalisation

"Évidemment que c'est politique, que c'est malin, qu'il y a de la stratégie derrière. Il y a les élections dans un an", soulignent les deux acolytes dans la vidéo. Mais ils ajoutent qu'ils ne "souhaitent pas faire de politique", et encouragent leur jeune public à conserver un esprit critique:

"Vous votez pour Macron, vous votez contre lui, vous votez blanc, vous votez pour ses adversaires, peu importe. Vous avez votre libre arbitre, on ne vous influence en rien (...) Gardez votre autonomie, ne soyez pas dupes sur tout ce qui se passe. Réfléchissez, renseignez-vous et apprenez à avoir du recul et de la critique sur les choses."

Article original publié sur BFMTV.com