Covid-19: Macron appelle à rester "vigilant" face à "une mutation problématique du virus"

Thomas Soulié avec R.V.
·2 min de lecture
Emmanuel Macron présidant le Conseil des ministres en visioconférence. - Julien de Rosa

C'est depuis la résidence officielle de la Lanterne à Versailles, où il s'est placé à l'isolement, que le chef de l'État a présidé ce lundi matin le Conseil des ministres.

Ce lundi matin, le chef de l'État a présidé un nouveau Conseil des ministres, le dernier de l'année. Souffrant du Covid-19, Emmanuel Macron a communiqué avec ses ministres par visioconférence depuis la résidence versaillaise de la Lanterne, l'une des demeures officielles de la présidence où il a choisi de se mettre à l'isolement. Les ministres étaient pour leur part rassemblés au ministère des Armées.

"Le gouvernement doit continuer à être vigilant et réactif dans un contexte où l'incidence a augmenté de 20% en une semaine. Les indicateurs hospitaliers stagnent sur un plateau élevé (...) Ce plateau est très haut avant les rassemblements familiaux des prochains jours. Il faut marteler ce message de vigilance", a-t-il lancé en préambule à cette séance.

Emmanuel Macron a évoqué "une mutation problématique du virus", en référence à la variante détectée au Royaume-Uni. "Tout cela montre la complexité du virus, son agressivité, oserais-je dire son inventivité et l'humilité qu'il nous faut toujours avoir", a commenté le président de la République.

"2021 doit être une année utile"

"Nous sommes en train de construire avec nos partenaires européens une réponse adaptée", a-t-il ajouté, annonçant des "tests PCR systématiques en France à l'arrivée du territoire".

Il a fixé une feuille de route au gouvernement: "Le 20 janvier, le tester, alerter, protéger doit être à pleine vitesse". Cependant, il a rappelé la nécessité de rester prudent sur ce point dans les jours à venir: "Si beaucoup de nos concitoyens se font tester, il y aura un effet file d'attente".

Evoquant la campagne de vaccination à venir, il a assuré que la date de son lancement serait "coordonnée" à l'échelon européen et déterminée en fin de semaine, après Noël.

Emmanuel Macron a encore déclaré au gouvernement que la rentrée du Conseil des ministres serait pour le 6 janvier et que le 13 un séminaire établirait les priorités de l'exécutif pour les six premiers mois de 2021. "2021 doit être une année utile, de combat économique et social, de relance et d'ambition", a-t-il conclu.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :