Covid-19: Macron accélère la vaccination mais la 3e vague risque d'aller bien plus vite

Grégory Rozières
·Chef de rubrique Science et Environnement
·2 min de lecture
Face à la croissance de l'épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron fait le pari d'accélérer la vaccination. (Photo: LUDOVIC MARINAFP)
Face à la croissance de l'épidémie de Covid-19, Emmanuel Macron fait le pari d'accélérer la vaccination. (Photo: LUDOVIC MARINAFP)

SCIENCE - Le maître des horloges ne veut finalement pas abdiquer face au maître du temps. Alors qu’Emmanuel Macron avait évoqué en début de semaine dernière de nouvelles restrictions à venir, le confinement annoncé par Jean Castex jeudi 18 mars n’en a même plus le nom. Le président ne veut pas entendre parler de ce terme.

À la place, Emmanuel Macron appelle à la “conscience collective” des Français pour ralentir la propagation du coronavirus, alors même que tous les indicateurs ou presque sont à la hausse et qu’une troisième vague de Covid-19 se dessine de plus en plus clairement.

L’objectif n’est pas d’en finir avec le virus avec la simple bonne volonté des citoyens, mais de tenter de gagner du temps en ménageant la santé mentale de la population pour que la vaccination fasse son effet. Le président a encore une fois enjoint ce mardi 23 mars à vacciner “matin midi et soir” et a ouvert les réservations de vaccins aux plus de 70 ans.

Mais dans cette course française, le vaccin est un outsider face au Sars-Cov2. Explications en graphiques (retrouvez plus de courbes et cartes dans nos articles dédiés).

Tous les indicateurs au rouge

Depuis le mois de janvier, malgré les nombreuses alertes des scientifiques, le gouvernement a estimé qu’il était possible de maîtriser l’évolution de l’épidémie et le risque d’explosion induit notamment par la part grandissante du variant anglais, plus contagieux et possiblement plus virulent.

Et le fait est que pendant des semaines, les courbes des indicateurs ne se sont pas affolées, avec un plateau ascendant au comportement étrange, avec des hauts et des bas, des décrochages entre les hospitalisations et les entr&e...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.