Covid-19 : comment la météo agit sur l'évolution de la pandémie

·1 min de lecture

Alors que les terrasses des bars et des restaurants ont rouvert et que les restrictions sanitaires s'allègent, une bonne nouvelle supplémentaire pourrait venir de l'arrivée de l'été et de ses températures plus chaudes. De nombreux travaux scientifiques ont en effet montré que la plupart des épidémies et des maladies infectieuses sont caractérisées par des mouvements saisonniers - on parle de "saisonnalité" : les saisons chaudes seraient plus propices à la disparition ou la réduction des épidémies nées en saisons froides. C'est le cas par exemple de la grippe dite "saisonnière". Pour les chercheurs Jeffrey Shaman and Melvin Kohn, l'intensité de la grippe augmente durant les périodes froides, quand les températures et l'humidité sont à leurs niveaux les plus bas. A ce titre, le virus Covid-19 ne serait pas très différent, comme en témoigne sa dynamique selon les saisons et les hémisphères au cours des trois dernières vagues.

Mais qu'en est-il des études scientifiques portant spécifiquement sur le Covid-19? Et peut-on vraiment compter sur un coup de pouce de l'été, conjugué à la vaccination, pour faire tomber les masques?

L'effet de l'humidité et de la radiation solaire

Il a été démontré par plusieurs études menées en laboratoire - notamment celle de Günter Kampf et de ses collègues parue en 2020 - que la résistance des coronavirus humains auxquels appartient le SARS-CoV-2, à la fois dans l'air par le biais des gouttelettes et sur des surfaces, est significativement réduite par ...


Lire la suite sur LeJDD