Covid-19 : les médecins de ville vont vacciner les 50-64 ans avec comorbidités dès le 25 février

·1 min de lecture

Plusieurs centaines de milliers de doses du vaccin AstraZeneca sont attendues en France, afin que les médecins de ville puissent les administrer à leurs patients de 50 à 64 ans qui présentent des comorbidités. Mais en raison de la pénurie, le nombre de doses disponibles pour chaque médecin sera limité dans un premier temps.

L'équation n'est pas simple. Le gouvernement entend avoir vacciné contre le Covid-19 l'ensemble des Français qui le souhaitent d'ici la fin de l'été... tout en tenant compte de l'urgence pour les publics fragiles, du nombre de doses disponibles et du nombre de soignants prêts à vacciner. Et justement, à partir du 25 février, les médecins de ville auront la possibilité de procéder à des injections du vaccin AstraZeneca sur les 50-64 ans qui présentent des comorbidités. Les pharmaciens devraient également rejoindre la campagne en mars.

EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 14 février

700.000 doses attendues fin février

Pour être vacciné, il vous faut remplir plusieurs conditions : avoir entre 50 et 64 ans et présenter des facteurs de risque comme l'obésité, le diabète ou souffrir de maladies respiratoires. C'est alors votre médecin qui viendra à vous. "Je vais imprimer la liste de tous mes patients. Et je vais regarder dans cette liste ceux qui, à mon avis, sont prioritaires", explique Jacques Battistoni, président du syndicat MG France, au micro d'Europe 1. "Ensuite, je passerai quelques coups de fil pour les inviter à se faire vacciner."

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Les objectifs seront-ils atteints ?

Dès mercredi 17 février, 700.000 doses du vaccin AstraZeneca sont attendues dans les officines. Cependant, en raison de la pénurie, le nombre de doses disponibles sera limité da...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :